Le bâtiment principal

C’est à Mananjary, sur la côte Est de Madagascar, que l’Akany Fanantenana (« Centre Espérance » en français) accueille des enfants vulnérables, et plus précisément des enfants orphelins ou abandonnés pour cause de tabous (gémellité, mère morte en couche…). L’accueil se fait le plus souvent sous couvert d’ordonnances de placement judiciaire.

Mme Émilienne, directrice, et son mari, le pasteur Elia Rozy, ont fondé l’Akany Fanantenana.

L’Akany Fanantenana entretient des partenariats fructueux avec les instances économiques et sociales au niveau local et international. Cela permet une réflexion approfondie sur le travail parmi les enfants, pour maintenir un accueil de qualité et une éducation adaptée à chacun et à chacune.

À cela s’ajoutent des « activités d’appui », c’est-à-dire des cultures et élevages en autonomie permettant d’améliorer la qualité des repas et de soulager le budget consacré à l’alimentation : potager (tomates, haricots verts, oignons, épinards, salades, brèdes, petits pois, pois chiches, aubergines, concombres), cultures vivrières (telles que manioc, patate douce, igname, courge, maïs), aviculture (entre 110 et 130 œufs par jour) et animaux de basse-cour (oies, canards, poules, lapins). Ces différents apports ont été d’une grande aide lors du premier confinement de 7 mois suite à l’apparition de la Covid sur l’île, alors que les prix des produits de première nécessité ont augmenté de façon impressionnante.

Roseline (cliquez ici pour lire son histoire), avec un bébé de l’Akany Fanantenana

Cette belle organisation a été rendu possible grâce à l’engagement persévérant d’un couple, Mme Émilienne et le pasteur Elia Rozy. Ils ont d’abord accueilli chez eux, au presbytère, les premiers enfants. Quand Elia Rozy est parti à la retraite (et qu’il a fallu quitter le presbytère), leur fédération d’églises a prêté un terrain et la Fondation La Cause a financé la construction d’une maison  pour pérenniser la prise en charge des enfants.

C’est ainsi que, grâce à une initiative individuelle, une belle œuvre a vu le jour. La Fondation La Cause apporte son soutien par le biais de parrainages d’enfants, et la participation au financement des infrastructures ou à leur entretien.


Le parrainage à l’Akany Fanantenana

Enfance Parrainage

Pour permettre que les enfants puissent vivre dans des conditions décentes, des parrains et marraines vivant en France s’engagent à verser une somme régulière. En retour, ils reçoivent des nouvelles de leur(s) filleul(e)(s).

En 2021, l’Akany Fanantenana accueille 34 enfants.

Actuellement, 25 parrains/marraines passent par La Cause pour soutenir les enfants et l’orphelinat.

Il s’agit d’un parrainage nominatif, avec échange de courrier trimestriel entre le parrain et son filleul.

Il est aussi possible de parrainer le centre sans échange de correspondance et de recevoir chaque année des nouvelles de la structure.


À propos de Madagascar

  • Capitale : Antananarivo
  • Superficie : 587 041 km2
  • Population (2019) : 26 968 307 hab.
  • Densité (2018) : 45 hab./km2
    (France métropolitaine : 117,9 hab./km2)
  • PIB nominal (2019) : 14 milliards de dollars
    (France en avril 2019 : 2 715 milliards de dollars)
  • Ratio de la population disposant de moins de $ 1,9 par jour (2012) : 77,4
    (France en 2016 : 0,1)


Liste d’autres articles à propos de l’Akany Fanantenana

Pour d’autres articles à propos de l’Akany Fanantenana, cliquez sur la catégorie « Akany Fanantenana » ci-dessous !

L’Akany Fanantenana à Madagascar (juil. 2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut