La Cause collecte, tout au long de l’année, des lunettes et les expédie, après identification, dans des pays d’Afrique. Pour certains bénéficiaires, une paire de lunettes peut représenter jusqu’à trois mois de salaire.

Pourquoi ne pas organiser une collecte de lunettes autour de vous, sur votre lieu de travail, dans les écoles, les cercles d’amis, sportifs, groupes de jeunes, paroisses ou dans votre ville ?

Envoyez vos colis à La Cause !

UN GRAND MERCI AU NOM DES FUTURS BÉNÉFICIAIRES !

Ne jetez plus vos vieilles montures, elles peuvent encore changer la vie de populations démunies


Comment collecter des lunettes ?

Affiche imprimable à télécharger (cliquer sur l’image) :

Affiche pour collecte de lunettes


À la Fondation La Cause, après avoir reçu les lunettes collectées

Voici quelques informations concernant la façon dont nous collectons et trions les lunettes :

  • nous recevons des montures de toute la France à travers le réseau des églises et des groupes d’entraide protestants,
           
  • nous mettons de côté les montures en mauvais état,
     
  • pour les autres, les verres sont évalués au frontofocomètre.
    En fonction de cet examen, nous regroupons
    • les verres à correction simple : dioptries positives / dioptries négatives (sans correction d’astigmatisme, par exemple),
    • les montures solaires non correctrices,
    • et les autres montures qui ne peuvent pas être réutilisées directement.

Les montures qui ne peuvent être réutilisées directement, soit 80% au moins de la collecte, sont données à des organismes qui les font parvenir à leurs ateliers d’optique, dans tous les pays où ils sont présents, pour rééquipement de nouveaux verres, pour ensuite aller prioritairement aux populations les plus fragilisées.

Pour les lunettes pouvant être réutilisées directement, nous privilégions, pour le moment, le réseau des centres de santé dépendant des églises locales, au Brésil ou au Burkina Faso par exemple.

Il est important pour nos donateurs et nous-mêmes d’avoir des garanties (dans la mesure du possible) quant à l’attribution des montures et des lunettes à des personnes qui autrement, n’y auraient pas accès.

Haut