Si on se parlait

Confinement, couvre-feu, mesures barrières : tout cela complique grandement les échanges, en particulier pour les personnes atteintes de déficience visuelle. Pour continuer à être « ensemble », de nombreuses associations ont lancé des rencontres à distance, en profitant des outils de communication tels que Zoom ou WhatsApp. Vendredi 23 avril, de 14 h à 14h30, nous proposerons, Si on se parlait