À propos d’Akanisoa (dire « akanissou »)

Tous les enfants de cette ancienne photo ont quitté Akanisoa et sont aujourd’hui autonomes.

L’orphelinat Akanisoa (Akanisoa signifie « petit nid douillet ») a été fondé en 1988 il y a plus de 30 ans. Après avoir été aidé par différents partenaires institutionnels et ecclésiaux, le centre a été soutenu par la Fondation La Cause à partir de 2009.

Fruit de l’entraide de l’église qui a démarré le projet, le centre accueille actuellement 12 filles et 9 garçons de 4 à 21 ans, tous en formation suivant leurs niveaux.

Le suivi de chaque enfant est global, une attention particulière est accordée au soutien scolaire : terminer ses études ouvre la voie à l’emploi et à l’autonomie, ce qui est l’un des buts du soutien apporté aux enfants.

En plus de l’orphelinat, Akanisoa est aussi une école primaire accueillant 150 enfants. Le slogan de l’équipe de direction à propos de l’école ?
« Qualité de l’enseignement très haute ! Frais d’écolage très bas ! »


Le parrainage à Akanisoa

Enfance Parrainage

Pour permettre que les enfants mangent à leur faim, soient vêtus, aillent à l’école, apprennent un métier, des parrains et marraines vivant en France s’engagent à verser une somme régulière. En retour, ils reçoivent des nouvelles de leur(s) filleul(e)(s).

En 2021, Akanisoa accueillait 34 enfants.

Actuellement, La Cause parraine 26 enfants.

Il s’agit d’un parrainage nominatif, avec échange de courrier trimestriel entre le parrain et son filleul. Les sommes versées bénéficient à l’ensemble des enfants accueillis.

Il est aussi possible de parrainer le centre sans échange de correspondance et de recevoir chaque année des nouvelles de la structure.


À propos de Madagascar

  • Capitale : Antananarivo
  • Superficie : 587 041 km2
  • Population (2019) : 26 968 307 hab.
  • Densité (2018) : 45 hab./km2
    (France métropolitaine : 117,9 hab./km2)
  • PIB nominal (2019) : 14 milliards de dollars
    (France en avril 2019 : 2 715 milliards de dollars)
  • Ratio de la population disposant de moins de $ 1,9 par jour (2012) : 77,4
    (France en 2016 : 0,1)


Liste d’autres articles à propos d’Akanisoa

Pour d’autres articles à propos d’Akanisoa, cliquez sur la catégorie « Akanisoa » ci-dessous !

Akanisoa à Madagascar (fév. 21)

2 avis sur « Akanisoa à Madagascar (fév. 21) »

  • 5 mars 2021 à 7 h 52
    Permalien

    bj
    cela fait plus de 10 ans que je parraine
    une enfant ds un Orphelinat
    à Mannanjary
    comme j avance en âge j aimerais savoir si la Cause peut à l occasion comment on peut opérer pour la faire venir qqs semaines chez moi en Alsace avant tout lui financer un passeport et trouver l argent pour le vol

    l horloge tourne j aurai bientôt 70 ans

    merci de me conseiller
    cordialement
    Jacqueline

    Répondre
    • 18 mars 2021 à 14 h 39
      Permalien

      Nous recevons avec beaucoup d’intérêt cette demande concernant une possible rencontre de votre filleul(le).

      Nous comprenons qu’après plusieurs années de soutien et vos contacts restant actifs, vous ayez le désir de vous rencontrer.

      Les enfants et les jeunes bénéficiant du programme parrainage sont accueillis dans des centres d’accueil d’enfants vulnérables au titre de l’indigence. Il ne peuvent donc pas voyager aisément, d’autant plus que les centres eux-même ne peuvent financer le voyage des enfants ou des jeunes.

      En revanche, et selon les pays, il n’est pas impossible pour un parrain ou une marraine de se rendre sur place pour effectuer une visite au centre après accord du directeur de la structure.
      Dans ce cas, il appartient au voyageur de prévenir La Cause en anticipant bien en avance sa date de venue. Cela permettra ainsi au directeur de s’organiser pour recevoir le parrain ou la marraine et assurer cette rencontre. Les frais de ce voyage incombent au parrain-marraine organisant lui-même son voyage.

      Certains centres favorisent les rencontres entre les jeunes et les parrains-marraines car ils disposent de lieux d’accueil pour les voyageurs; cela n’est pas le cas de tous les centres collaborant avec La Cause dans le cadre du programme parrainage.

      Dans le cas, où un parrain ou une marraine souhaite inviter un(e) ancien(ne) filleul(le) devenu(e) majeur(e) :
      Nous rappelons que les circonstances d’un voyage en Europe doivent être justifiées pour assurer l’obtention d’un visa et la prise en charge médicale du voyageur assurée par l’invitant.
      Cela n’est pas très simple pour un simple voyage d’agrément.
      Là encore, le coût d’un tel voyage serait à la charge des intéressés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut