Éliézer à l'approche de la ville
Ce dessin d’Éliézer a été dessiné par un Solo il y a plus de 25 ans ; il a servi d’en-tête pour de nombreux courriers

Pendant 90 ans, de 1930 à 2020, le Service Éliézer a proposé aux célibataires des églises protestantes et évangéliques un accompagnement pastoral en vue d’un projet matrimonial. Un service très original dans nos milieux, bien avant que les sites internet existent. Il s’agissait de répondre aux besoins de contact de célibataires qui se trouvaient isolés dans leurs églises respectives en établissant des ponts entre eux, à travers la France entière. 

Des centaines de foyers se sont ainsi créés à la suite d’une rencontre via ce réseau. Nommé « Éliézer », en hommage au serviteur d’Abraham, dont le récit savoureux au chapitre 24 du livre biblique de la Genèse retrace la mission délicate de “marieur”, ce service a évolué au fil des décennies. Accueillant veufs et veuves, séparés et divorcés, il offrait à chacun l’espérance d’un nouveau départ amoureux. 

Ses spécificités : 

  • Placer la vie spirituelle au cœur de la rencontre
  • Offrir un lieu d’écoute personnelle
  • Assurer un accompagnement de la démarche
  • Inviter à des rencontres et séjours collectifs en réel

Depuis peu, le Service Éliézer a renoncé à un fonctionnement “à l’ancienne” avec dossier personnel et mise en relation par un tiers. Il a voulu s’adapter aux besoins des Solos et prendre sa place dans le paysage des différentes offres de rencontres qui leur sont faites. 

C’est pourquoi, il a laissé de côté la mise en correspondance en tête à tête pour concentrer son action sur les deux autres aspects de sa mission :

  • L’écoute  et accompagnement individuel, y compris sous la forme d’un bilan d’étape
  • Les rencontres collectives en réel
Temps de louange tous ensemble lors d’un séjour Solos

À travers cette évolution, les spécificités de notre mission sont donc maintenues. Le sérieux et la délicatesse de nos accompagnements ainsi que notre expérience acquise nous assurent la reconnaissance des églises, des pasteurs et des personnes Solos qui se tournent vers nous. 

Nicole et Alain lors d’une soirée

Ce faisant, nous restons vigilants à ce que l’attente matrimoniale de très nombreux Solos soit entendue et honorée. Le désir de rencontre conjugale a longtemps été considéré comme tabou dans les églises chrétiennes sans doute trop pudiques ou inconscientes de la réalité des solitudes liée au célibat non-choisi. Si La Cause a été un des premiers organismes missionnaires à oser entendre cette demande et la reconnaître comme non seulement légitime mais fort honorable, elle ne veut pas aujourd’hui l’oublier. 

Lors de toutes les propositions faites aux Solos, elle accueillera avec autant de chaleur et d’attention, les personnes qui ont fait le choix de leur célibat que celles qui souhaiteraient rencontrer quelqu’un. La question de l’avenir se verra donc traitée dans ces deux perspectives différentes. L’amplitude des situations de vie et des âges des Solos rencontrés ne peut que nous encourager à respecter profondément le chemin de chacun, ses heures sombres comme ses temps lumineux, ses besoins d’apaisement intérieur comme ses élans vers plus de liens sociaux. Pour chacun, un message d’espérance et d’encouragement non seulement à offrir mais aussi à générer dans une interactivité.

La mission du Département Solos-Duos se poursuit donc dans la fidélité aux fondateurs de La Cause, mais surtout dans la fidélité à l’appel du Christ de soulager les souffrances, partager notre espérance et vivre dans la bienveillance mutuelle.

Pasteur Nicole Deheuvels
Conseillère Conjugale et Familiale
Directrice du Département
Solos-Duos de La Cause

1930-2020 : le Service Éliézer de La Cause

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut