Le parrainage : Comment faire ?

Le soutien des orphelinats leur permet :
– de nourrir les enfants
– de les vêtir
– de leur donner une instruction ou une formation professionnelle
– de partager l’espérance chrétienne

Mais il offre surtout la possibilité d’établir avec un enfant un lien spirituel et affectif qui le valorise et le stimule grâce à une correspondance suivie et la prière.

Trois types de parrainage vous sont proposés :

A – Le parrainage personnalisé

Le parrainage offre une possibilité remarquable d’accompagner un enfant ou un jeune et de lui apporter une aide en profondeur qui aura des effets bénéfiques sur l’ensemble de sa vie. Cette main tendue par delà les frontières et les continents lui permet non seulement de manger à sa faim et de se vêtir mais aussi d’aller à l’école et d’apprendre un métier, ce qui est vital.
Le soutien affectif et spirituel qui accompagne les dons financiers des parrains et des marraines n’est pas moins important. Ce parrainage fait comprendre aux enfants qu’ils ont de la valeur, qu’ils comptent pour quelqu’un qui pense à eux et qui prie pour eux. C’est essentiel.
Tous les filleuls sont profondément conscients de cette chance qui leur est donnée et aucun – pas même ceux qui ont trop de difficultés pour écrire – n’est indifférent. Chaque fois que nous les rencontrons et leur parlons de leur parrain, nous lisons beaucoup de joie et de reconnaissance dans leur regard. Les responsables des centres nous disent que les enfants sont fiers d’être parrainés et qu’ils prient fidèlement pour leur parrain ou leur marraine du bout du monde.

Les engagements réciproques

Le parrain (ou la marraine) adresse à la cause le montant du parrainage choisi, et écrit à son filleul directement à l’orphelinat – les filleul(e)s adressent quatre lettres par an à leur parrain.
Il est souhaitable que le parrainage puisse être maintenu jusqu’à la fin des études du jeune parrainé…

B – Le parrainage non nominatif

Certains ont à cœur d’aider les enfants défavorisés, mais ne souhaitent pas s’engager dans une correspondance régulière. Dans ce cas, il n’y a pas de lien direct avec un enfant, mais l’engagement d’une aide concrète et pérenne dans un projet pour l’enfance vulnérable. Cet engagement peut prendre diverses formes à travers le programme parrainage que développe La Cause à l’étranger avec ses différents partenaires. Par exemple :

  • Soutien du programme de repas assuré par les Sœurs protestantes de Tananarive pour les enfants pauvres de leur quartier
  • Participation à l’alimentation des enfants accueillis dans les centres haïtiens.

C – Le soutien administratif

Fondation Reconnue d’Utilité Publique, La Cause ne reçoit toutefois aucune subvention de l’État. Aussi, pour couvrir ses frais de fonctionnement et parce qu’elle a choisi de ne prélever que le minimum (15%) sur les sommes reçues au titre du parrainage, La Cause compte sur des dons complémentaires. Elle propose donc un soutien administratif pour couvrir les frais de fonctionnement de ce service : frais de la mission annuelle dans les pays concernés, salaire de nos délégués de chaque pays qui contrôlent la bonne gestion de chaque structure, mais aussi nos frais directs…